Retour à la liste des articles
28 juil. 2018

Durant votre séjour en haute-ville, profitez-en pour découvrir les fêtes et traditions porto-vecchiaises, vous n'êtes qu'à quelques mêtres...

Luddareddu

 

Luddareddu est une fête porto-vecchiaise, elle a lieu chaque année durant la nuit du 31 juillet.

Luddareddu signifie en corse « petit juillet ». Le Luddareddu représenté par un bonhomme de paille, est une allégorie du mois de juillet.

Il faut savoir, que c’est durant ce mois que la population supportait les plus grandes chaleurs. Les Porto-Vecchiais se livraient à des travaux de forçats tels que : le démasclage et levage du liège, la fenaison, le battage du blé, ou bien encore la récolte du sel. De plus, ils devaient faire face aux épidémies de malaria qui sévissaient depuis de longues années.

La fin du mois donnait lieu à une explosion de joie. Une célébration où règnent l’ironie et les sarcasmes. Malgré une crainte profonde de Luddareddu, la population, suite à un procès de pure forme, va pendre puis brûler le mannequin afin de chasser le mal qu’il représente. Ainsi, le mois le plus chaud de l’année est symboliquement brûlé tout comme les travaux les plus difficiles, et la malaria.

Suite à cela, les porto-vecchiais iront retrouver la fraîcheur de la montagne.

La tradition est perpétuée chaque 31 juillet avec diverses animations populaires : atelier de confection de mini-luddareddi qui sont brûlés, en soirée, avec le Luddareddu, concert…